Les conservateurs en cosmétique maison

Vous venez de réaliser un super chouette cosmétique et vous souhaitez le conserver de manière optimale pour profiter au maximum de ses bienfaits ? Vous pouvez y ajouter un conservateur pour prolonger sa durée de vie. Oui mais lequel choisir et comment l'utiliser ? 

En règle générale, un produit cosmétique maison se conserve moins longtemps qu'un cosmétique acheté dans le commerce qui a été fabriqué dans un laboratoire ou dans un atelier qui est tenu de respecter des règles sanitaires strictes. 

Pour conserver votre produit fait maison durant plusieurs semaines voire plusieurs mois, il est souvent indispensable d'ajouter un ou plusieurs conservateur(s). Là, plusieurs options s'offrent à vous en fonction de la nature et des ingrédients qui composent votre réalisation. Car tous les conservateurs n'ont pas le même rôle, ne fonctionnent pas de la même manière et n'ont pas la même efficacité

Dans cet article je vous propose de voir ensemble quels conservateurs vous pouvez intégrer dans vos préparations maison, comment les utiliser et pourquoi choisir tel conservateur plutôt qu'un autre. 

J'espère que cet article vous aidera à y voir plus clair. La conservation de vos cosmétiques maison est primordiale pour appliquer un produit sain sur votre peau. Si le produit rancit ou si des bactéries s'y développent, les bénéfices seront sans aucun doute beaucoup moindres et vous ferez certainement pire que mieux en continuant de l'appliquer sur vos cheveux ou votre peau. 

- Quelques règles à respecter -

Conserver ses cosmétiques maison - les bonnes pratiques

Avant de rentrer dans le vif du sujet, voici quelques bonnes pratiques à suivre pour réaliser votre produit dans des conditions optimales et éviter l'intégration de bactéries dans votre produit dès le départ. 

- Lavez-vous soigneusement les mains avant de commencer.
- Désinfectez votre plan de travail et vos ustensiles grâce à de l'alcool dénaturé, un désinfectant ou du vinaigre ménager. 
- Evitez de toucher les ingrédients avec vos doigts.
- Si vous réutilisez un ancien flacon, nettoyez-le minutieusement, désinfectez-le et faites-le bien sécher avant de le remplir. 
- Réalisez votre produit en petite quantité : il vaut mieux en refaire plus régulièrement que de produire une grande quantité et de devoir jeter une partie car la date d'expiration est dépassée. 
- Etiquetez votre produit en y indiquant la date de fabrication.
- Conservez votre produit à l'abri de la chaleur et de la lumière.

- Durée de conservation des cosmétiques maison -

Le fait de toujours écrire la date de réalisation sur l'étiquette de votre produit vous permet de savoir jusque quand vous pouvez l'utiliser sans crainte. 

Voici la durée de conservation de votre produit fait maison en fonction du type de produit que vous fabriquez :
- Mélanges d'huiles et beurres : 6 mois
- Crèmes, laits : 3 mois
- Gels et lotions : 1 à 2 mois

A n'importe quel moment, si vous observez que votre produit change d'odeur, de couleur ou de texture, c'est qu'il n'est probablement plus bon. 

- Conservateurs : antioxydants et antibactériens -

Les deux phénomènes qui interviennent dans la conservation d'un produit cosmétique sont l'oxydation (le rancissement) et la contamination microbienne.

Les antioxydants

L'oxydation est le principe de rancissement des huiles et beurres végétaux au contact de l'air et de la lumière. En règle générale, les huiles et beurres végétaux se conservent plusieurs mois sans conservateur. Mais certaines sont plus fragiles que d'autres (voir tableau ci-dessous). Vous trouverez d'ailleurs dans le commerce certaines huiles végétales pures vendues avec un agent antioxydant à l'intérieur. 

Sensibilité à l'oxydations - Huiles végétales

Le conservateur antioxydant les plus utilisé en cosmétique naturelle est la Vitamine E. Elle agit comme une sorte de bouclier en prenant d'abord toute l'oxydation sur elle et en protégeant les huiles. Une fois que la Vitamine E est "saturée" en oxydation, ce sont les huiles végétales qui vont rancir petit à petit. 

Certaines huiles essentielles très riches en anti-oxydants naturellement peuvent aussi servir, dans une moindre mesure, de conservateurs. C'est le cas du romarin et du petit grain bigarade. Le dosage recommandé pour bénéficier de leurs propriétés conservatrices est de 20 gouttes d'huile essentielles pour 100 ml de produit.

Dans le cas du romarin, on utilise son extrait CO2 en tant que conservateur très naturel. L'extrait CO2 est une méthode d'extraction écologique et douce qui permet d'extraire d'une plante des actifs d'une grande qualité. 

Tableau comparatif - Antioxydants cosmétiques maison

Remarque : L'indication "INCI" dans le tableau ci-dessus renvoie à la liste des ingrédients des produits cosmétiques, qu'on appelle "Liste INCI". Cela vous aidera à identifier les conservateurs dans une formule et dans les cosmétiques finis que vous achetez. 

Les antibactériens et antifongiques

La prolifération bactérienne concerne les phases aqueuses de vos produits. Dès que vous intégrez de l'eau, un hydrolat ou un agent hydratant (aloe vera, glycérine, ...) dans votre préparation, celle-ci sera plus fragile car des microbes et des champignons sont susceptibles de se développer dans ces milieux aqueux. Il est donc indispensable d'y ajouter un conservateur anti-bactérien pour conserver la phase aqueuse de ces produits et empêcher, ou tout cas retarder, la prolifération bactérienne et fongique. 

En cosmétique maison, vous avez le choix entre plusieurs conservateurs antibactériens, les plus courants sont le cosgard, le leucidal et l'extrait de pépin de pamplemousse. 

Tableau comparatif - Antibactériens cosmétiques maison
.
Nous avons passé en revue les différents types de conservateurs que vous pouvez insérer dans vos cosmétiques maison.
.
La première question à vous poser est donc celle de la nature des ingrédients que vous avez utilisés. Ais-je une phase grasse ou une phase aqueuse, ou les deux ? Dans ce dernier cas, vous devrez ajouter 2 conservateurs : un antioxydant et un antibactérien. C'est normal puisque chacun a un rôle bien particulier à jouer dans votre recette. 
.
J'espère que cet article vous a été utile et vous aidera dans vos préparations. Vous saurez maintenant pourquoi choisir tel conservateur plutôt qu'un autre. 
.
.
A bientôt,
Camille 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés