Bioflore

Huile essentielle - Mandarine rouge

€4,90

Huile essentielle de mandarine rouge

Famille botanique des rutacées
Dénomination latine : Citrus reticulata
Essence obtenue par expression du zeste du fruit
Issue de l’agriculture biologique contrôlée : contrôle Certisys-BE1  
Origine : Sicile et Brésil

Présentation
L'essence de mandarine rouge surpasse largement ses équivalents vert et jaune. Elle contient beaucoup de limonène, un peu moins de pinènes et de l’« anthranylate », une molécule qui, malgré sa faible représentation, explique l’action sédative de cette essence. On y trouve par contre peu d’aldéhydes et de monoterpénols, d’où la douceur caractéristique de l’arôme.  

Propriétés
Les essences de mandarine, la rouge et la verte, calment et harmonisent le système nerveux, central et autonome. On leur attribue également des vertus apéritives et digestives. Parfaites en diffuseur d’arôme pour aseptiser l’air. Une des essences les plus utilisées en aromatisation culinaire et dans différents produits ménagers

Usages
Parfaite en diffusion.
Par voie interne, pour favoriser le sommeil : 2 gouttes en début de soirée et 2 gouttes avant de se coucher.
En note fruitée intense dans vos mélanges pour diffuseur et dans vos huiles de massage.
Belle association en synergie avec la lavande fine et le petit grain bigaradier pour composer une recette d'aromathérapie multi-usages..  

Plan psycho-émotionnel
L’arôme de l’essence de mandarine rouge évoque parfaitement le fruit dont elle est issue. Moins tendre, pourtant, que l'orange ou le pamplemousse, elle de manque ni de piquant ni de vivacité. La qualité de sommeil qu'elle peut induire vous permettra par conséquent de "recharger vos batteries". La fragrance de cette variété est "longue" et persistante.  

Précautions d'emploi

  • Complément alimentaire. Tenir hors de la portée des enfants; Ne pas dépasser la dose journalière recommandée. Ne se substitue pas à un régime alimentaire varié ni à un mode de vie sain.
  • Ne pas utiliser durant les 3 premiers mois de la grossesse.
  • Compte tenu du risque de photosensibilisation, veiller également à des doses faibles dans les mélanges ; par sécurité, éviter d'exposer à la lumière du jour les parties de peau traitées, durant quelques heures après l'application.
  • Evitez tout contact avec les yeux.
  • Risque d'allergie (limonène, linanol) : veillez à ne pas surdoser dans les mélanges ; le test du creux du coude sera recommandé préalablement à toute application cutanée (min 48h avant utilisation).

Vus Récemment