Bioflore

Huile essentielle - Romarin à Verbénone

€12,80

Famille botanique des lamiacées ou labiées
Dénomination latine : Rosmarinus officinalis verbenoniferum
Huile essentielle obtenue par distillation des sommités fleuries
Issue de l’agriculture biologique contrôlée : contrôle Certisys-BE1
Origine : France (Ile de Corse)

Présentation

Ce type de romarin se retrouve sur l'île de Corse et en Afrique du Sud. Son huile essentielle se distingue assez nettement des deux autres chémotypes de l’espèce – à cinéole et à camphre – par sa complexité : elle contient des monoterpènes, des cétones (du camphre en quantité modérée, mais surtout de la verbénone), un ester (l’acétate de bornyle) et du 1,8 cinéole dont la teneur est cette fois-ci très faible.  

Propriétés 
Elle épure le foie et la vésicule biliaire. Elle est mucolytique (dissout les mucosités) et lipolytique (dissout les graisses). C’est un extraordinaire stimulant et régulateur de l’organisme. En synergie, elle modère la toxicité des huiles essentielles anti-infectieuses à phénols. Elle apaise les désordres nerveux, cardiaques en particulier (palpitations, arythmies). C’est également un tonique cutané, que l’on peut utiliser comme antirides ou pour accélérer la cicatrisation. 

Plan psycho-émotionnel
L’arôme de l’HE de romarin à verbénone est à l’image de sa richesse et de son équilibre : chaud, complexe, pénétrant. Huile essentielle d’équilibre et d’harmonie, elle aide à se débarrasser des comportements de dépendance et de compulsion.  

Précautions d'emploi

  • Complément alimentaire. Tenir hors de la portée des enfants; Ne pas dépasser la dose journalière recommandée. Ne se substitue pas à un régime alimentaire varié ni à un mode de vie sain.
  • Ne pas utiliser pendant la grossesse ou l'allaitement, ni chez les jeunes enfants.
  • Ne convient pas aux personnes âgées ni aux sujets épileptiques. Risque neurotoxique et abortif.
  • Déconseillée en cas de mastose ou de cancer hormono-dépendant (sein, ovaine, endomètre).
  • On se contentera d'applications ponctuelles et sans aucun excès. Evitez tout contact avec les yeux.
  • Risque d'allergie (limonène, linalol, géraniol) : veillez à ne pas surdoser dans les mélanges ; le test du creux du coude sera recommandé préalablement à toute application cutanée (min 48h avant utilisation).
  • Evitez tout contact avec les yeux

Vus Récemment